Imprimer

Pompe de chauffage : caractéristiques, avantages et entretien

La pompe de chauffage est un élément central d'une installation de chauffage à eau chaude. Elle assure la circulation du liquide dans les tuyaux et dans les émetteurs (radiateurs ou plancher chauffant). Et elle garantit une pression suffisante. Sachez que cette pièce :

 

  • intègre de nombreux systèmes de chauffage (chaudières et pompe à chaleur) ;
  • permet d'améliorer les performances globales du chauffage (montée en température rapide, rendement...) ;
  • doit être bien réglée et contrôlée au moment de l'entretien obligatoire.

 

Caractéristiques et fonctionnement d'une pompe de chauffage

 

À quoi sert une pompe de chauffage ?

 

La pompe de chauffage sert à créer et à gérer la pression et le débit du circuit d'eau du chauffage. Elle est aussi appelée circulateur de chauffage ou pompe de circulation.

 

Ce dispositif comprend un moteur électrique et une roue à aubes. Il a pour rôle d'acheminer et de propulser l'eau chaude dans tous les radiateurs de la maison ou dans le chauffage au sol.

 

On distingue trois types de circulateurs de chaudière, à savoir :

 

  • la pompe standard qui se règle manuellement ;
  • la pompe à vitesse variable : elle adapte la vitesse automatiquement en fonction de l'utilisation du circuit d'eau chaude (si par exemple la température est atteinte dans une pièce et que le radiateur ne mobilise plus d'eau chaude, le circulateur réduit le débit) ; 
  • la pompe à aimant permanent ou à moteur synchrone : ce sont des modèles à haut rendement qui optimisent la circulation de l'eau chaude. Ils permettent de réaliser des économies de chauffage jusqu'à 20 %.

Quelles sont les installations concernées ?

 

La pompe de circulation est présente dans différents types de chauffage : ceux alimentés par une chaudière (gaz ou fioul) ou par une pompe à chaleur air-eau.

 

En règle générale, il existe un circulateur par circuit de chauffage. C'est-à-dire : 

 

  • un seul dispositif si le logement ne comprend qu'un seul réseau hydraulique ;
  • ou plusieurs si le logement dispose d'un circuit qui alimente des radiateurs et un plancher chauffant, un ballon tampon ...

 

Il est possible de remplacer une ancienne pompe de chauffage par un modèle plus récent et performant. Ce qui aura pour effet d'optimiser le rendement du chauffage central.

Pompes_de_chauffage-1_580x330.jpg

Vous vous demandez quelle pompe de chauffage choisir ? Pour se conformer aux directives européennes concernant les produits liés à l'énergie, les circulateurs doivent présenter désormais un IEE (indice d'efficacité énergétique) égal ou inférieur à 0,23. D'autres critères sont à prendre en compte comme le débit nécessaire à l'installation ou encore les fonctionnalités (pilotage à distance, suivi de consommation en temps réel...).

 

Quels sont ses avantages ?

 

La pompe de circulation participe aux performances énergétiques du système de chauffage. Elle permet :

 

  • une montée en température plus rapide ;
  • une efficacité de chauffage uniforme dans toutes les pièces de la maison, y compris celles qui sont le plus éloignées de la chaudière ou de la pompe à chaleur ;
  • une régulation précise des différents paramètres du réseau d'eau chaude (pression, vitesse, débit, température de l'eau...) ;
  • des économies d'énergie et un pilotage à distance pour les modèles les plus récents.

 

Comment entretenir la pompe de chauffage ?

 

La durée de vie moyenne d'un circulateur de chauffage est comprise entre 7 et 10 ans. La pièce exposée en permanence à l'eau, qui comprend des particules calcaires et différents sédiments, s'encrasse et peut se détériorer. Elle fait donc l'objet d'un contrôle et d'un entretien spécifique. Au même titre que les autres dispositifs stratégiques de la chaudière ou de la PAC (pompe à chaleur).

Rappelons qu'un entretien annuel est obligatoire pour les chaudières. L'opération doit être effectuée par un technicien chauffagiste. Les pompes à chaleur exigent également une maintenance régulière. Seulement la fréquence de contrôle obligatoire dépend de la puissance de l'équipement. Ainsi l'entretien doit être réalisé tous les 2 ans pour les pompes d'une puissance comprise entre 4 et 70 kW et tous les 5 ans pour les appareils de puissance supérieure.

  

Il est nécessaire par ailleurs de bien régler la pompe de chauffage pour assurer le bon fonctionnement du chauffage et son efficacité. Avec un réglage inapproprié, il est possible de constater une consommation d'énergie démesurée ou des pertes de température. Il est également fréquent d'entendre des bruits d'eau inhabituels. Dans ces cas-là, le mieux est de faire appel à votre chauffagiste qui se chargera de régler le débit et la pression de la pompe de circulation.

 

Pièce essentielle pour chauffer efficacement un logement, la pompe de chauffage est présente dans les chaudières (gaz ou fioul). Elle se trouve également dans les modes de chauffage alimentés par une pompe à chaleur air-eau. Son rôle est de propager l'eau chaude dans le réseau jusqu'aux radiateurs ou jusqu'au plancher chauffant. Bien réglée, elle améliore les performances du système de chauffage et permet de diminuer les factures d'énergie.

Pompes_de_chauffage-2_580x330.jpg