Imprimer

Dossier spécial tableau électrique

Installer votre tableau électrique vous semble hors de portée ? Détrompez-vous, avec beaucoup de rigueur et une bonne dose de patience, le poser vous-même est envisageable. Le tableau électrique est l’élément central de votre installation électrique, qui doit respecter la norme NF C 15-100 dans le cadre d’un circuit neuf ou rénové. Cette norme fixe les règles des installations électriques basse tension en France, de la conception à l’entretien, et offre aux habitants la sécurité d’un logement sans danger.

Découvrez, sans plus tarder, dans notre dossier spécial tableau électrique :
- quels sont les éléments essentiels d’un tableau électrique ;
- comment choisir son tableau ;
- et comment l’installer en toute sécurité et en toute légalité.

Comprendre les éléments principaux d’un tableau électrique


Le tableau électrique, ou tableau de répartition électrique, permet la distribution et le contrôle des circuits électriques d’une habitation. Il protège également les différents circuits et assure la sécurité de l’installation et des personnes.

En amont du tableau électrique, d’autres éléments sont présents.
- Le compteur électrique : il comptabilise la consommation électrique du logement.
- Le disjoncteur d’abonné ou de branchement : il se situe en tête d’installation et coupe le courant lors d’une surconsommation. Ainsi, il prévient les risques d’incendie et permet de couper l’ensemble de l’électricité du logement en cas d’urgence. Ce composant doit être installé par un professionnel.

Le tableau de répartition doit être facilement accessible, proche du tableau d’abonné, mais hors de la portée des enfants. C’est pourquoi il est souvent placé en hauteur dans un garage, un cellier ou une cave.
 
Le tableau se présente sous la forme d’un coffret plus ou moins grand en fonction du nombre de circuits électriques présents dans l’habitation. Lors du choix du coffret, prévoyez une taille supérieure à vos besoins actuels, car en cas d’évolution de votre installation, il vous faudra plus de place. Par exemple, dans le cadre de l’agrandissement de votre maison ou de l’ajout d’appareils électriques.
 
Ce coffret renferme plusieurs composants.

1- Un module de protection par circuit présent : le disjoncteur
Il remplace les anciens fusibles et coupe le courant quand un court-circuit se produit, en cas de surchauffe des câbles électriques ou bien lorsque trop d’appareils fonctionnent en même temps. Suite à la coupure du disjoncteur et après avoir éliminé le défaut, il suffit de le réarmer.

2- Un module de protection différentielle
Obligatoire pour tous les circuits, il protège contre les risques d’électrocution en coupant l’alimentation du circuit concerné. Son nombre varie avec la superficie du logement.

3- Une prise de terre
La prise de terre, indispensable pour assurer la protection des personnes, permet d’écouler les courants de fuite vers le sol. C’est pourquoi toutes les masses métalliques d’une habitation, les appareils électroménagers ou encore les salles d’eau doivent être mis à la terre avec des fils de raccordement vert et jaune.

Enfin, si vous vivez dans une zone géographique soumise à de nombreux foudroiements, vous devrez obligatoirement ajouter un parafoudre en tête du tableau de répartition. Si vous habitez dans un lieu où les orages se font plus rares, il pourra tout de même être prudent d’intégrer cet élément pour protéger vos équipements contre les dommages de la foudre.

Choisir et installer son tableau électrique


Avant de démarrer, vous devez analyser les circuits électriques à créer en répertoriant tous les éléments électriques présents dans votre logement.
- Circuits lumineux : jusqu’à 8 points lumineux par circuit et par disjoncteur.
- Circuits avec les prises : jusqu’à 8 prises électriques par circuit et par disjoncteur.
- Les appareils spéciaux, tels que le lave-linge, le sèche-linge, le congélateur, le lave-vaisselle, le four, la hotte, la VMC et la plaque de cuisson : une seule prise spécialisée par circuit spécialisé.

À partir de cette analyse, déterminez à l’aide de la norme NF C 15-100 le nombre de protections différentielles nécessaires. Prenez en compte les pièces d’eau, qui ont des obligations particulières.

Désormais, la plupart des tableaux électriques se modulent selon les besoins. Les modules sont standards et se fixent de façon similaire sur les rails du tableau. Seule leur largeur varie, et se mesure en nombre de modules (un module = 1,75 cm). Vous avez le choix entre des tableaux nus ou des coffrets pré-équipés. Cette deuxième option est préférable et permet une pose plus facile grâce aux interrupteurs différentiels et aux disjoncteurs précâblés déjà présents. De plus, ils sont évolutifs, car des emplacements restent vides pour ajouter des modules. La norme prévoit de laisser 20 % des modules vides en cas de modification ultérieure des circuits électriques.

Concernant son emplacement, votre tableau électrique doit se trouver dans une Gaine Technique de Logement (GTL), elle-même présente dans un Espace Technique Électrique du Logement (ETEL). Les dimensions minimales de cet espace sont de 60 cm de large sur 25 cm de profondeur, du sol au plafond. À l’intérieur, il ne doit y avoir ni tuyau de gaz, ni canalisation d’eau, ni source de chaleur.
Ensuite, mettez dans votre tableau les dispositifs de protection. Pour résumer, afin de respecter la norme NF C 15-100, les protections obligatoirement présentes dans votre tableau électrique sont :
- au moins deux interrupteurs différentiels 30 mA (un de type AC et un de type A) ;
- un disjoncteur divisionnaire par circuit.
Sachez que vous ne pouvez pas brancher plus de 8 disjoncteurs sous un interrupteur différentiel.

Avant de démarrer le raccordement, coupez l’alimentation électrique au niveau du disjoncteur général.

Commencez par raccorder toutes les terres, puis connectez les appareillages du tableau un par un. Pour cela, placez les fils de phase (rouge) et de neutre (bleu) dans les bornes repérées.

Ensuite, connectez les peignes d’alimentation et identifiez chaque circuit. Voilà, votre tableau électrique est prêt !

Quoi acheter pour monter son tableau électrique ?


Chez Bricomarché, retrouvez des tableaux électriques pré-équipés à moduler selon vos besoins. Ces tableaux comprennent plusieurs rangées et sont déjà dotés des éléments indispensables. Vous y trouverez des interrupteurs différentiels, des disjoncteurs de plusieurs intensités (10 A, 16 A, 20 A et 32 A), des obturateurs et un bornier de terre. Il ne vous restera plus qu’à composer votre circuit et transposer votre schéma électrique à votre tableau en y ajoutant quelques éléments afin de l’adapter à votre habitation.

Pour réaliser votre tableau électrique, vous aurez besoin de gaines et de câbles électriques. Vous retrouverez, par exemple, des bobines de 10 m avec une section de câble de 1,5 mm² ou de 2,5 mm², à choisir en fonction de vos circuits électriques. Dans tous les cas, nos câbles sont composés de trois fils : la terre (vert / jaune), essentielle pour toutes les installations métalliques, la phase (rouge) et le neutre (bleu). Munissez-vous d’une pince à dénuder isolée pour relier ces fils en toute sécurité.

Pour installer votre tableau électrique et mettre en place tous les circuits dans votre habitation, une perceuse visseuse sans fil vous sera très utile. En effet, elle permet de bricoler dans la maison sans avoir recours à l’électricité pour fonctionner. Il vous faudra simplement prévoir des batteries longue durée !
Découvrez nos autres conseils sur le thème de l'électricité :
Electricité
Comment installer des spots encastrés ?
Voir le conseil
Electricité
Comment passer une gaine electrique dans du placo ?
Voir le conseil
Electricité
Comment effectuer une mise à la terre ?
Voir le conseil
Electricité
Comment choisir des gaines électriques ?
Voir le conseil
Electricité
Comment réaliser une saignée dans un mur ?
Voir le conseil