Imprimer

Dossier spécial seche serviettes

Dossier spécial seche serviettes

 

Spécial sèche-serviette : comment le choisir, l'installer et l'entretenir ?

 
Sèche-serviette à inertie sèche ou liquide, sèche-serviette rayonnant, mural ou pivotant, en acier, aluminium ou inox, en céramique ou pierre de lave : le sèche-serviette électrique est devenu un accessoire incontournable dans la salle de bains. Mais comment bien le choisir, l’installer puis l’entretenir ? Technologie, puissance, matériau, design : avant de vous lancer dans l’achat d’un sèche-serviette électrique, vous devez déterminer vos besoins en fonction de la taille de votre salle de bains et votre budget.  Une fois le modèle choisi, la pose d’un sèche-serviette est relativement aisée, mais il faudra vous assurer de respecter quelques normes électriques.

Comment choisir un sèche-serviette ?  

 
Avant de choisir votre sèche-serviette, déterminez la puissance dont vous avez besoin, car en moyenne, cet appareil devra atteindre une température de confort de 24 °C. Pour choisir la bonne puissance, comptez 100 watts par m² pour chauffer la salle de bains puis rajoutez 30 % pour la fonction sèche-serviette. Par exemple, pour une salle de bains de 10m2 : 10 X 100 + 30 % = 1 300 watts.
Déterminez ensuite la technique de chauffe. Contrairement au sèche-serviette à eau qui fait appel au chauffage central, le sèche-serviette électrique fonctionne de manière autonome sur le réseau électrique et présente 4 technologies différentes.
 
On distingue dans un premier temps le sèche-serviette à inertie sèche du sèche-serviette à inertie liquide. Le premier est composé d’un corps de chauffe qui diffuse la chaleur. Le second contient un fluide caloporteur, réchauffé par une résistance. Ainsi, c’est le liquide qui transporte puis qui restitue la chaleur. Le sèche-serviette mixte, lui, utilise deux procédés de chauffe en associant une résistance au sèche-serviette à eau. Il est à la fois pratique et économique, car il permet par exemple de ne pas déclencher la chaudière aux premiers frimas. Quant au sèche-serviette rayonnant, similaire à la chaleur du soleil, il monte très vite en température grâce à la diffusion de rayons infrarouges.
Veillez à prendre en considération le matériau du sèche-serviette.
En effet, que ce soit l’aluminium, l’acier ou l’inox, chaque matériau a des caractéristiques qui impactent à la fois sur le design, la durabilité, la montée en température et le prix du sèche-serviette. Ainsi, l’acier est l’un des matériaux les plus utilisés au regard de son rapport qualité/prix. Il monte et descend vite en température, est anticorrosif et très résistant. Classique ou original, c’est un matériau très déco qui est décliné dans de nombreuses formes et couleurs. Excellent conducteur thermique, l’aluminium privilégie l’élégance et l’esthétisme. Robuste et résistant, il offre une excellente montée en température et restitue la chaleur de façon homogène. Plus durable et haut de gamme, l’inox offre une montée en température extrêmement rapide.
D’autres critères devront être pris en considération, parmi lesquels le corps de chauffe si vous choisissez un sèche-serviette à inertie sèche. En céramique, il offre un bon confort thermique, une chaleur constante et homogène qui n’assèche pas l’air ambiant. En stéatite, vous avez la garantie d’une excellente restitution de la chaleur. Enfin, en pierre de lave, vous obtiendrez une chaleur rayonnante, douce et homogène.
D’autres fonctionnalités pourront intervenir dans votre choix : la présence d’un thermostat – indispensable – d’un programmateur ou d’une soufflerie. Sachez qu’il existe également des sèche-serviettes horizontaux, pivotants ou sur pied pour favoriser la mobilité.

Comment installer un sèche-serviette électrique ?
 

Si l’installation d’un sèche-serviette dans une pièce d’eau est relativement simple, il convient de prendre des précautions, de respecter et de connaitre les normes de sécurité et de branchement pour ce type d’appareil.
 
Ainsi, selon la norme NFC 15-100, la norme électrique en vigueur en France, l’emplacement du sèche-serviette de classe I à simple isolation doit être situé à une distance égale ou supérieure à 60 cm des points d’eau. Il doit également être relié à la terre. Préférez un appareil appartenant à la classe II à double isolation ou III qui peut être positionné n’importe où dans la salle de bains. Il est généralement conseillé de placer le sèche-serviette à 20 cm du sol et à 15 cm du plafond. Par ailleurs, votre circuit d'alimentation doit être protégé par un disjoncteur divisionnaire et par un interrupteur différentiel 30 mA. Enfin, vérifiez que l’indice de protection 5IP est supérieur à 44, ce qui garantit l’imperméabilité de votre système de chauffage.
Une fois son emplacement choisi, il vous faudra procéder au raccordement électrique : le sèche-serviette ne peut être branché sur une prise classique. Selon la norme en vigueur, l’appareil doit être relié directement au réseau électrique principal via une boîte de connexion placée au minimum à 25 cm du sol.
 
Une fois l’endroit choisi, tracez les repères de fixation ainsi que des axes horizontaux à la hauteur souhaitée. Selon les appareils, un gabarit de montage vous sera peut-être proposé.
 
Percez le mur au niveau des points d’ancrage et fixez les chevilles. Disposez dedans les embases fournies avec l’appareil : ces dernières supportent les entretoises du sèche-serviette. Assemblez les entretoises aux embases et suspendez le sèche-serviette. Vérifiez que le sèche-serviette est droit et d’aplomb puis verrouillez les entretoises. Vissez les tampons de blocage puis posez les cache-vis décoratifs.
 
Réalisez ensuite le branchement électrique. Coupez l’électricité, dévissez le capot du boitier puis passez les fils du sèche-serviette (un bleu, un rouge ou un marron et
éventuellement un noir, le fil pilote présent sur les appareils récents) dans le serre-câble. Raccordez-les ensuite avec des dominos. Bloquez le serre-câble puis fixez le capot.
 
Rebranchez l’installation sous tension au disjoncteur, réglez puis testez le bon fonctionnement de l’appareil. Si votre sèche-serviette est équipé d’une télécommande, pensez à le disposer à 1,50 m du sol.

Quels sont les sèche-serviettes les plus performants et comment les entretenir ?

 
Très design, le sèche-serviette à lames plates, offre une chaleur enveloppante et immédiate grâce à un ventilateur réactif et une soufflerie silencieuse. Certains modèles proposent même des fonctionnalités pratiques telles que la barre pivotante pour suspendre davantage de serviettes ou de linge. Puissant, ce type de sèche-serviette chauffe la salle de bains même lorsqu’il est recouvert de serviettes. Choisissez de préférence un modèle avec télécommande : ce boitier électronique est intuitif et programmable et s’adapte à vos cycles de douche.
 
Entretenir son sèche-serviette, quel que soit le modèle, c’est garantir son bon fonctionnement. Environ 3 fois par an, il suffit de couper l'alimentation puis de passer une éponge humide avec un produit non agressif comme du savon liquide sur toute la surface. Vous pouvez également utiliser une petite brosse souple et coudée pour enlever la poussière entre les tubes. Essuyez ensuite l’appareil avec un chiffon sec. Pour les autres appareils électriques comme un sèche-serviette rayonnant, employez un aspirateur. Enfin, si votre appareil est équipé d’un filtre anti-poussière comme sur les sèche-serviettes électriques avec soufflerie, pensez à le changer pour éviter qu’il ne soit saturé.
 
Très efficace, le sèche-serviette soufflant, est un sèche-serviette électrique équipé d’une soufflerie. Similaire à un booster, cette dernière consiste à offrir une arrivée d’air chaud en seulement 10 minutes. Cette soufflerie, également appelée « ventilo » est particulièrement appréciable au sortir de la douche. Placée sous l’appareil, elle est capable de monter de plusieurs degrés en quelques minutes. Facile à utiliser et à programmer, le sèche-serviette soufflant est équipé d’un thermostat programmable. Certains modèles proposeront par exemple une fonction turbo pour déclencher la soufflerie durant un certain laps de temps.

Découvrez tous nos modèles de sèche-serviettes.