Imprimer

Dossier spécial poêle à bois

Dossier spécial poele à bois

Spécial poêle à bois : le choisir, l’installer et l’entretenir

 
Et si vous installiez un poêle à bois dans votre habitation ? Avec l’hiver qui pointe bientôt le bout de son nez, l’envie de vous lover dans votre canapé moelleux face à un feu de bois commence en effet à se faire sentir. Imaginez la douceur de la chaleur enveloppant votre pièce, la vue des flammes tournoyant derrière la vitre et l’odeur inimitable du bois… Dans ce dossier spécial, retrouvez de nombreux conseils pour choisir votre poêle à bois afin qu’il soit adapté à votre logement et respecte les normes de sécurité. Puis découvrez les grandes étapes pour mettre en place et entretenir votre appareil.
 

Comment choisir son poêle à bois ?

 
Pour choisir un poêle à bois aux caractéristiques adaptées à votre logement et à vos besoins, vous devez vous poser les bonnes questions.
 
La puissance d’un poêle à bois se mesure en kilo watts et correspond à la diffusion de la chaleur pouvant être délivrée par le poêle. Il est d’usage de compter 0,1 kW/m2 pour un logement bien isolé doté d’une hauteur sous plafond de 2,50 m. Pour déterminer la puissance, vous devez prendre en considération : votre situation géographique, l’isolation de votre maison, la surface et le volume de la pièce ou des pièces à chauffer et la température souhaitée. Ce premier critère est essentiel. En effet, si la puissance est trop élevée, votre appareil devra fonctionner en sous-régime. Dans ce cas, la combustion sera incomplète et les parois et la vitre s’encrasseront plus rapidement. À l’inverse, si la puissance s’avère trop faible, votre poêle tournera en surrégime, ce qui provoquera une usure prématurée de ses pièces.
La dimension du foyer est le second critère à prendre en compte. Elle aura une influence sur la taille des bûches à utiliser, mais également sur l’autonomie de votre flambée. Aurez-vous la possibilité de remettre du bois fréquemment pour alimenter votre feu ou bien préférerez-vous ne pas vous en soucier pendant des heures ? Sachez aussi que la taille des bûches aura une incidence sur le prix du stère : plus les bûches sont de faible longueur, plus elles coûtent cher. Mais les bûches courtes présentent l’avantage d’être moins lourdes et nécessitent un espace de stockage réduit. À l’opposé, les grandes bûches se vendent à des prix plus bas, mais elles prennent plus de place et sont plus lourdes à manipuler.
Fonte ou acier ? Voici la troisième question que vous devez vous poser. La fonte restitue une chaleur plus douce et plus constante. L’acier, quant à lui, présente plus de réactivité. C’est-à-dire qu’il monte en température plus rapidement, mais redescend plus vite. Certains poêles possèdent en plus un revêtement avec des pièces en céramique : cette matière conserve la chaleur encore plus longtemps.
 
Il ne vous reste plus qu’à vous faire plaisir avec les options. Design moderne ou traditionnel, allumage manuel ou automatique, foyer pivotant, régulation automatique de la température, taille de la vitre, double ouverture, présence d’un four vitré sur la partie supérieure, range bûches et même chargement automatique des bûches : il n’est question ici que d’une affaire de goût et… de budget !

Installer et entretenir son poêle à bois en toute sécurité

 
Avant d’installer votre poêle à bois, vous devez vérifier le conduit existant. Il doit être étanche, stable et vide. De plus, il doit répondre à des normes de sécurité : une distance minimum de 10 cm entre sa paroi extérieure et un matériau combustible doit être observée.
 
Pour garantir la réalisation d’un tubage sans danger, le diamètre du conduit doit être supérieur ou égal à celui du poêle. Dans tous les cas, le diamètre ne doit jamais être inférieur à 150 mm.
 
Concernant la pièce dans laquelle vous envisagez d’installer votre poêle :
Si le mur d’adossement est en pierre : comptez 25 cm minimum entre le mur et le poêle.
Si le mur se compose de plaques de plâtre ou d’une matière sensible à la chaleur : reportez trois fois la valeur du diamètre du conduit de raccordement entre le poêle et le mur.
Devant une porte vitrée, laissez une zone libre d’un mètre pour le rayonnement de la chaleur.
 Vérifiez aussi que la nature du plancher est compatible avec le poids du poêle. Si le matériau composant votre sol est combustible (parquet, moquette, etc.), appliquez une couche de revêtement ininflammable.
 
Prévoyez également une arrivée d’air frais à proximité du poêle. Celle-ci est obligatoire si votre logement possède une VMC. En l’absence d’indications supplémentaires sur la notice de votre poêle à bois, l’arrivée d’air doit être de 2 dm2 au minimum.
 
Lorsque toutes les indications précédentes sont satisfaites, vous pouvez passer à l’installation de votre poêle. Placez celui-ci à l’endroit prévu et insérez le tuyau de raccordement à son entrée. Puis mesurez la distance entre la sortie du poêle et le début du conduit de cheminée pour déterminer la longueur du tuyau de raccordement, à laquelle vous devez ajouter la marge nécessaire pour l’emmanchement des tuyaux. Enfin, déposez le tuyau de raccordement sur le dessus du poêle, avec la partie femelle vers le haut.
 
Lors de la première utilisation, restez présent pour voir si tout se passe bien. Chargez raisonnablement en bois pour que la cadence de l’appareil demeure modérée. Notez que des odeurs peuvent émaner du poêle et du conduit de raccordement.
 
 
Nettoyez régulièrement le foyer, videz les cendres et gardez la vitre propre. Si votre conduit est tubé, le ramonage s’effectue une fois par an. S’il ne l’est pas, deux ramonages sont nécessaires, dont l’un durant la période de fonctionnement.

Les meilleurs poêles à bois et leurs accessoires

 
Découvrez nos nombreux modèles de poêles à bois, 6 kW pour les petits volumes ou bien 12 kW pour les grandes pièces, trouvez la puissance idéale pour votre habitation. Avec nos designs, couleurs et matériaux variés, vous dénicherez forcément un appareil qui s’accordera à votre intérieur. Certains se parent d’un rangement pour les bûches sous le foyer, parfait pour les petits espaces et permettant de circuler plus librement autour du poêle.
 
Un panier à bûches, deviendra vite indispensable près de votre poêle à bois ! En feutre pour un aspect cocooning, en rotin pour un intérieur plus traditionnel ou en acier pour une pièce moderne, découvrez notre large sélection. Votre panier pourra également être doté de roulettes pour vous permettre d’acheminer votre bois sans effort !
 
Le plaisir d’une belle flambée dans un poêle à bois reste indissociable d’un entretien régulier et bien réalisé. Pour cela, chez Bricomarché, nous vous proposons de multiples accessoires d’entretien. Vous trouverez des cannes de ramonage sur lesquelles fixer un hérisson. Rond ou carré, en nylon ou bien en acier, de diamètre et de dimensions variables : à vous de choisir !