Imprimer

Dossier spécial joints

Dossier spécial joints


 Spécial joints : comment choisir des joints, comment faire un joint, dans quel cas ?

 
Joints de plomberie, joints de sanitaire, joints de carrelage, joints de Placo® : les joints sont omniprésents dans une maison ! Leurs missions : éviter les fuites de liquide ou de gaz au niveau des raccords, empêcher la pluie de pénétrer dans un bâtiment, assurer la longévité et la solidité d’un ouvrage ou encore contribuer à l’esthétisme d’une construction. Bien les choisir, savoir les poser ou les faire reste à la portée de tous. Joints d’étanchéité ou joints d’isolation, joints souples ou durs : du sol au plafond, découvrez les différents types de joints et leurs différentes utilisations.

Comment choisir des joints ?

 
Petits travaux de bricolage ou gros œuvres, difficile de bien choisir le joint adapté. Pour jointoyer dans la joie et la bonne humeur, découvrez les différents types de joints les plus fréquemment utilisés.
 
Indispensables pour la robinetterie ou la tuyauterie, les joints de plomberie permettent d’assurer l’étanchéité d’un raccord et des canalisations de salle de bain, de cuisine et de WC. Parmi eux, il faut distinguer les joints en fibre vulcanisée (rouges), utilisés dans les circuits d’eau chaude, d’eau froide et de chauffage. Le joint torique garantit, lui, l’étanchéité de pièces internes à la robinetterie. Quant aux joints bleus, à base de kevlar, ils sont dédiés aux installations de gaz. Parmi les autres joints employés, les joints en caoutchouc (noirs) servent par exemple à raccorder les tuyaux de machine à laver. Quel que soit le joint dont vous avez besoin, restez toujours attentif à ses dimensions. Le bon joint est celui qui s’adapte parfaitement au raccord.
 
Pour les sanitaires, vous trouverez fréquemment des joints en silicone ou des joints auto-adhésifs. Ces derniers permettent de rendre étanches les éviers, les lavabos, les baignoires ou encore les receveurs de douche. Ils se posent sur les pourtours à l’aide d’un pistolet à colle.

Au rayon carrelage, les joints de dilatation sont indispensables pour assurer l’espace nécessaire à sa dilatation lors de variations de température. Ils évitent aussi les fissures et les infiltrations d’eau. Ils sont généralement proposés sous la forme de poudre ou de pâte prête à l'emploi. Très faciles à poser, il vous faudra néanmoins distinguer les joints de carrelage pour le sol des joints de carrelages muraux. Ils sont déclinés dans différentes couleurs, ce qui vous laisse le choix au niveau des finitions.
 
Autres joints indispensables : les joints d’isolation de porte et de fenêtre. Joints en mousse ou PVC, joints métalliques ou joints silicone et mastics : ils permettent de calfeutrer les ouvertures et contribuent à votre confort thermique et acoustique. Leurs performances varient selon leur composition et selon leur destination. Ainsi, les joints de calfeutrage, le film isolant, le film de survitrage, les rideaux isolants ou les volets roulants sont idéaux pour les fenêtres.
Enfin, les joints de Placo®, réalisés avec un enduit spécifique, sont essentiels au montage d’une cloison : ils vont souder les différentes plaques entre elles et créer une liaison invisible. Il est important de bien soigner leur pose : ces joints vont également participer à la solidité de l’ouvrage et à sa résistance acoustique.

Comment faire un joint et dans quel cas ?

 
Faire un joint, quel que soit son emplacement et son utilité finale, demande un peu de minutie et de patience : bien posé, il remplira toutes ses fonctions. Parmi les différents joints à poser, focus sur quatre d’entre eux.
 
Poser un joint de carrelage demande une certaine méthode. Vendus sous forme de poudre, le mortier à joint ou le ciment doivent être dilués. Respectez les consignes du fabricant puis appliquez le mortier sur les carreaux. Utilisez une raclette en caoutchouc pour remplir les joints puis lissez les au doigt. Lorsque le joint est légèrement durci, nettoyez les résidus sur le carrelage à l’aide d’une éponge humide. Attendez 24 à 48 heures pour un séchage complet. Appliquez un produit hydrofuge dans les pièces d’eau, cela évitera aux joints de noircir.
 
 
Dans les sanitaires, la cuisine ou la salle de bains, poser un joint de silicone demande une préparation en amont. Le support doit être parfaitement propre, sec, sain et dégraissé. Placez du ruban de protection pour délimiter la surface d’application. Lorsque le support est prêt, équipez-vous d’un pistolet à colle et placez la cartouche de silicone à l’intérieur. Appliquez-le de haut en bas en tirant le joint vers vous, sans interruption. Lissez-le avec l’index que vous aurez préalablement mouillé d’eau savonneuse. Laissez sécher 24 h avant toute utilisation des installations.
 
Votre fenêtre est mal isolée et vous souhaitez installer un joint ? Renseignez-vous en amont sur les normes à respecter : le joint de fenêtre est soumis aux Documents Techniques Unifiés. Mesurez la hauteur du dormant puis préparez le support en lessivant. Simple à poser, le joint en caoutchouc adhésif s’applique progressivement sur le cadre du dormant, au niveau de chaque angle. Si vous préférez le joint en silicone, utilisez un pistolet pour déposer le mastic le long du cadre puis appliquez une bande de démoulage par-dessus. Laissez sécher 24 heures puis retirez la bande : elle doit se détacher facilement. Si vous avez choisi le joint métallique, découper les segments selon vos mesures. Clouez la partie inamovible dans les feuillures et relevez celle amovible vers l’extérieur.

Quels sont les joints les plus performants ?

 
Très pratique, la colle pâte et joint 2 en 1, pour carrelage permet à la fois de coller des carreaux jusqu'à 30 x 40 cm puis de réaliser des joints de 1 à 6 mm. Cette pâte se destine à tous les types de carrelages muraux, qu’ils soient en faïence ou en céramique, ainsi qu’aux plans de travail. Elle peut être posée sur des plaques de plâtre, des carreaux de plâtre, de l’enduit de ciment, du béton cellulaire ou même des anciens carreaux préalablement poncés. À base d’une formule hydrofugée, elle est idéale pour les pièces humides comme la cuisine et la salle de bains.
 
Utile, le mastic pour murs, portes et fenêtres, vous permet d’effectuer vos joints entre la maçonnerie et la menuiserie ou de mastiquer les vitres. Adapté à tous les types de matériaux comme le béton, le plâtre, le ciment, l’aluminium, la faïence, le verre, l’inox ou les plastiques, son caractère multi-usage vous donne également la possibilité de reboucher certaines fissures murales. Facile à poser, il suffit de placer la cartouche dans un pistolet puis de tracer un cordon régulier sur la surface à remplir. De couleur blanche, il se destine tout autant aux intérieurs qu’aux extérieurs grâce à sa résistance aux températures extrêmes.
 
Au rayon joint, pour les moins bricoleurs, les bas de porte sont les plus faciles à poser et les plus économiques du marché. De nature adhésive, ils peuvent être coupés à la longueur voulue pour s’adapter à toutes les portes et tous les types de sols. Destiné aux portes intérieures, ce type de joint brosse en polypropylène noire très rigide est équipé d’une brosse spéciale isolation qui évite les courants d’air et toute retenue de poussière et qui empêche également l’eau de passer. Disponibles en plusieurs coloris ou finitions, ils présentent l’avantage d’être fixés de façon invisible.

Découvrez également tous nos mastics d'étanchéité, pour réussir vos joints.