Imprimer

Comment poser une clôture en bois autoclave ?

La clôture en bois autoclave est une bonne alternative à la clôture en bois standard. Elle permet de bénéficier d’un aspect naturel tout en garantissant peu d’entretien. Pour poser une clôture en bois autoclave dans son jardin, il faut d’abord trouver le modèle que l’on souhaite. Avant de commencer les travaux, prenez garde à la réglementation. Par la suite, commencez par creuser les trous sur votre terrain, puis par fixer les poteaux. Terminez par installer les lames entre ces derniers.

Pourquoi avoir une clôture en bois autoclave ? 

Le bois autoclave est un bois de construction, généralement utilisé en extérieur. Il présente plusieurs avantages : 

  • Il est sans odeur ; 
  • Il ne demande aucun entretien, mais peut faire l’objet d’un traitement pour bois extérieur
  • Comme du bois classique, il a une apparence naturelle ;
  • Il a une longue durée de vie.
Comment poser une clôture en bois autoclave

Un bois autoclave a été placé sous un tube sous pression qui y injecte un produit de préservation. Ce produit ne reste pas qu’en surface mais pénètre jusqu’au cœur du bois. Cela rend la planche de bois plus résistante aux intempéries, aux insectes, aux champignons et au temps qui passe. Il s’agit d’un produit chimique, mais il répond aux critères de santé et de sécurité. 

 
➡ Ne confondez pas le bois autoclave avec le bois composite, qui a la texture du plastique.

Quelle clôture choisir ?

Si le bois autoclave est la matière de la clôture, sa forme peut varier d’un modèle à un autre. Chaque modèle est à choisir dans un but et une utilisation précise. Choisir son type de clôture est une étape importante. 

Les trois principaux types de clôtures en bois sont : 

Comment poser une clôture en bois autoclave
  • Le grillage, peu cher mais peu solide. Il permet de délimiter un terrain, de créer une séparation avec le voisin, et de protéger les animaux. Il peut être installé au-dessus d’un muret pour augmenter la hauteur de la clôture.
  • Le claustra, qui permet de clôturer un jardin tout en esthétique. Son rôle est décoratif, mais il crée aussi de l’ombre et protège des regards extérieurs. C’est une clôture peu solide.
  • La palissade, clôture populaire. Sa protection est efficace, son prix est abordable et il est d’une apparence quelconque, bien qu’elle puisse être décorée (découvrez ici comment faire). 

Pour choisir une clôture de bois, il faut donc connaître le rôle qu’elle va jouer dans votre jardin (délimiter, protéger ou décorer). D’autres éléments sont généralement à prendre en considération, comme le budget et le type de bois utilisé.

 
➡ Découvrez davantage de conseils dans notre article.

Comment installer une clôture en bois autoclave ?

Le procédé est le même que pour une clôture en bois classique. Il y a plusieurs étapes à suivre. L’installation peut être réalisée soi-même sans avoir recours à un professionnel. Il est possible de le faire seul, bien qu’il soit plus pratique d’obtenir de l’aide d’une autre personne. Très peu d’outils sont nécessaires.

Trouver l’emplacement de la clôture autoclave

L’emplacement de la clôture doit être clairement définie, car une fois installée, elle ne pourra pas être déplacée. Avant de l’acheter, il est recommandé de déposer un fil sur le sol à l’endroit où sera fixée la clôture. Vous saurez ainsi la longueur qu’il faut et si votre terrain vous réserve des aléas, comme des pierres sur le sol ou un obstacle en hauteur qui gêne l’installation. 

Une fois que vous avez les poteaux, il faut commencer par creuser des trous. Ils doivent être carrés, d’environ 15 ou 20 cm. La profondeur correspond à la longueur de votre bêche. Déposez des gravillons au fond pour préserver le poteau en bois de l’humidité de la terre. Ensuite, placez le poteau dans le trou et utilisez un niveau à bulle pour qu’il soit perpendiculaire au sol. L’étape suivante consiste à sceller le poteau dans la terre. Il y a plusieurs solutions pour cela. 

Sceller un poteau de clôture autoclave dans le sol

Réaliser les fondations est une étape importante car elle va rendre votre clôture plus ou moins solide

Il est possible d’enterrer le poteau en le recouvrant de terre. C’est simple et il n’y a aucun matériel nécessaire, mais la clôture sera peu résistante au vent et aux chocs. 

Il est courant d’utiliser du béton qui va maintenir le poteau dans la terre. D’autres techniques existent, comme fixer le poteau dans un support extérieur ou l’emboîter sur un socle : découvrez-les dans cet article

 
➡ Découvrez aussi comment réparer une clôture en bois.