Imprimer

Comment installer un poêle ?

Le poêle a le vent en poupe ! Avec son look design et moderne, son système de chauffage économique et écologique, il est adopté par bon nombre d’utilisateurs. En plus, il a un très bon rendement. 


L’installation d’un conduit d’évacuation des fumées raccordé à l’extérieur est indispensable si vous installez un poêle à bois ou granulés sans conduits de fumée. De plus, un apport en air comburant est nécessaire. Quelques règles sont à suivre, notamment les distances de sécurité entre votre appareil, les murs et le sol.
installer poele

Bricomarché vous indique la marche à suivre.

 

Trois solutions de raccordement du conduit s’offrent à vous : 

  1. La sortie en toiture, le conduit d’évacuation des fumées sort du toit et dépasse de 40 cm ou plus la charpente de la maison. Le bémol de cette installation est que le tube doit parcourir beaucoup de chemin, les étages s’il y en a, le plancher, les combles et la toiture, ce qui peut s’avérer contraignant ;
  2. La sortie en façade, les fumées sont évacuées en façade du logement. Cette solution est moins coûteuse que la sortie en toiture, car elle n’a besoin que d’un trou sur la façade. Par contre attention aux taches dues aux fumées qui sortent du conduit ;
  3. La sortie en ventouse sur la toiture ou la façade, le conduit a une double fonction, il évacue les fumées et il apporte de l’air neuf au poêle. On peut placer ce conduit sur la toiture ou en façade. Attention,choisir cette solution veut dire être sûr de l’étanchéité de votre poêle.
 

Bricomarché vous recommande de faire appel aux services d’un fumiste. En effet, quelle que soit la solution que vous choisissez, seul un professionnel est en mesure de vous conseiller au mieux selon les normes en vigueur de sécurité.

Quel type de poêle choisir ? À granulés, à bois, ou mixtes ?

  • Le poêle à granulés, les granulés ou pellets s’enflamment très vite. Ce qui offre des avantages majeurs. Le premier est que vous n’aurez pas à attendre très longtemps pour avoir chaud. Ce qui rendra le rendement du poêle plus efficace et les chances qu’il s’éteigne quasi nulles. Vous pouvez stocker les sacs de pellets à proximité du poêle ce qui évitera pas mal de manipulations, si ce n’est le remplissage du réservoir qui s’avère très facile. Il offre une autonomie pouvant aller de 24 heures à 72 heures, selon la puissance choisie. En général, il est doté d’un thermostat programmable, ce qui vous permet de rentrer dans un logement agréablement chauffé ;
  • Le poêle à bois a le même rendu visuel qu’une véritable cheminée avec insert. Quel bonheur que de contempler de belles grosses bûches flamber dans l’âtre ! Pour les adeptes du feu de cheminée, rien de mieux que ce type de poêle. Et cerise sur le gâteau, vous pouvez installer ce poêle dans un appartement, car il est parfaitement autonome !
  • Le poêle mixte est souvent plus onéreux à l’achat, mais reste une bonne solution. Vous pouvez utiliser des granulés ou pellets en bois,  en effet vous aurez la possibilité de l’alimenter en granulés, ou en bois et si vous le désirez avec un mix des deux. Tout dépend de l’effet souhaité. Si vous voulez qu’il chauffe rapidement, vous mettez davantage de granulés. Et si vous avez envie de profiter du beau spectacle d’un feu de cheminée avec de jolies flammes et bien vous ne mettez que du bois. 

Installer un poêle 

Tout d’abord, avant son achat, vérifiez si vous avez droit au crédit d'impôt ou d’autres aides de l’État, même si c’est une rénovation. Ces mesures ont été mises en place pour aider les futurs utilisateurs à l’acquisition d’appareils de chauffage plus respectueux de l’environnement et moins polluants.

Selon l’aide à laquelle vous pouvez prétendre, une condition est cependant incontournable : vous devez impérativement passer par un professionnel du chauffage au bois ayant la certification RGE, qui veut dire Reconnu Garant de l’Environnement. Attention tout de même, vous devez faire la demande avant l’achat de votre appareil de chauffage.

 

Bricomarché vous conseille aussi de faire appel à un professionnel pour sa pose. En effet, il pourra établir un diagnostic de votre cheminée existante, et vous conseillez de réaliser un tubage si ceux-ci sont vétustes ou tout simplement trop larges. Le fumiste va vérifier, à l’aide d’une caméra et d’un fumigène, s’ils sont étanches, et détecter d’éventuelles fissures qui peuvent être à l’origine de feux de cheminée. Et vous conseiller d’éventuels travaux

 

Important à retenir, la puissance de votre appareil de chauffage doit être bien calculée. Si elle est surestimée, votre poêle va tourner à bas régime et donc son rendement sera moindre. Vous augmentez ainsi votre consommation en bois de chauffage et vous encrassez votre poêle. 

 

À l’inverse, si vous la sous-estimez, il aura du mal à atteindre la température souhaitée et il tournera en sur régime augmentant ainsi sa consommation en énergie de combustion. Là aussi demandez des conseils à votre installateur.

Comment entretenir un poêle ?

L’entretien d’un poêle à bois ou à granulés est à quelque chose près identique : il faut nettoyer la vitre de protection avec un produit adéquat, pour éviter le dépôt de la suie et encrasser le poêle. Le débarrasser des cendres qui tombent dans le creuset. En ce qui concerne le poêle à granulés, il génère moins de cendres que celui à bois, le vidage des cendres ne prend que 5 min. 

Les deux poêles doivent être soumis à un ramonage une fois par an. Selon la région où vous habitez, il peut passer à deux  fois, dont une en période de chauffe.

installer poele