Imprimer

Comment effectuer une mise à la terre ?

Autrefois obligatoire seulement dans les pièces humides, la mise à la terre est désormais imposée dans toutes les habitations lors de la création ou de la mise en conformité d’une installation électrique. Ce circuit de protection peut être installé par vous-même à condition de réaliser les bons raccordements. Découvrez comment effectuer une mise à la terre.

Piquet, barrette, conducteur : comment effectuer une mise à la terre ?


Incontournable dans toute installation électrique conforme à la norme NF C 15-100, la mise à la terre est un système de protection qui évacue dans le sol les éventuelles fuites de courant et qui coupe le circuit en cas d’anomalie. Constituée de différents composants, elle nécessite un assemblage précis. Du piquet en acier au disjoncteur différentiel : nos conseils pour que la prise de terre ne devienne pas une prise de tête !

Les différents éléments d’une mise à la terre


Étape 1 : Un élément conducteur de terre
Le conducteur de terre assure le lien entre la prise de terre et une barrette de mesure vissée au mur. Cela peut être un câble en cuivre nu de 25 mm² ou en acier galvanisé de 95 mm², un piquet d’une section très précise telle qu’une barre en acier galvanisé de 15 mm de diamètre, un tube en acier galvanisé de 25 mm de diamètre ou une barre de cuivre de minimum 15 mm de diamètre.

Étape 2 : Un conducteur principal de protection
Cet élément permet de faire le lien entre la barrette de mesure et le tableau de répartition via un câble jaune et vert. Là aussi, il doit être d’une section précise : 6 mm2 pour une phase de 6 mm2, 10 mm2 pour une phase de 10 mm2 ou 16 mm2 pour une phase de 16 mm2. Associez-le à un disjoncteur différentiel de 30 mA pour couper l’ensemble du dispositif électrique si anomalie.

Étape 3 : Une liaison équipotentielle principale (LEP)
Le conducteur d'équipotentialité, d’une section de 6mm², permet de relier les masses métalliques de la maison entre elles et d’éviter une différence de potentiel.

Étape 4 : Des conducteurs de protection
Ces conducteurs secondaires font la liaison entre le tableau de répartition et les différents appareils électriques et prises de courant de l’habitation.

Pourquoi effectuer une mise à la terre ?


Sur les 2/3 des installations électriques de plus de 15 ans, 80 % d’entre elles présentent une mise à la terre défectueuse ou un défaut d’isolement. Sécurité nécessaire et obligatoire pour toutes les installations électriques neuves ou de mise en conformité, la mise à la terre est un dispositif qui protège les personnes des risques d’électrocution, de brûlures, de troubles cardiaques ou encore de lésions d’organes. Il prémunit également vos biens du phénomène d’électrisation. Associée à un disjoncteur différentiel, la mise à la terre dévie le courant vers le sol puis coupe le circuit électrique dès qu‘une anomalie est détectée. Si un système défectueux nuit à l’ensemble de votre installation, il favorise une pollution invisible, émise par les différents appareils électriques comme les ordinateurs, mais aussi les luminaires. La mise à la terre neutralise et réduit les champs électriques qui rayonnent dans votre habitation.

Comment réaliser soi-même une mise à la terre ?


Étape 1 : Couper le disjoncteur général
Assurez-vous de l'absence de courant sur le circuit électrique.
    
Étape 2 : Poser l’élément conducteur de terre
Posez le câble en cuivre nu (sans gaine) en fond de fouille ou fichez un piquet de terre en acier galvanisé de 2 mètres de long à l'aide d'une massette. Recouvrez-le d'un regard de visite puis bridez le conducteurde terre nu de 25 mm².
    
Étape 3 : Poser la barrette de coupure
Vissez au mur la barrette de coupure à un endroit accessible. Puis reliez le câble de terre à cette dernière.
    
Étape 4 : Poser la dérivation
Installez la barrette de dérivation qui permettra de relier l’équipotentielle en 10 mm² au conducteur principal de terre.

Étape 5 : Poser le conducteur principal
Installez le conducteur de 16 mm² de section gainé de vert et jaune entre la barrette et le tableau de répartition.

Quels produits pour effectuer une mise à la terre ?


Parmi nos différents conducteurs de terre, le piquet de terre vous sera indispensable pour effectuer une mise à la terre. Ce dernier est proposé dans plusieurs longueurs, jusqu’à 2 mètres. Il est important de bien l’enfouir pour une protection optimale contre le gel ou la sécheresse.

Pour protéger votre mise à la terre, nous vous conseillons d’installer un regard de visite avec couvercle. Ce regard de branchement sera installé dans la fouille et scellé au mortier. Vous pourrez ainsi le percer pour faire passer le câble nu et son conduit.

Découvrez toutes nos gammes pour réussir vos installations électriques.
Découvrez nos autres conseils sur le thème de l'électricité :
Electricité
Comment installer des spots encastrés ?
Voir le conseil
Electricité
Comment passer une gaine electrique dans du placo ?
Voir le conseil
Electricité
Comment effectuer une mise à la terre ?
Voir le conseil
Electricité
Comment choisir des gaines électriques ?
Voir le conseil
Electricité
Comment réaliser une saignée dans un mur ?
Voir le conseil