Imprimer

Comment choisir un poêle à bois ?

Comment choisir un poêle à bois ?

 
Bien choisir son poêle à bois peut sembler technique. Comment se décider parmi les différents modèles ? Comment calculer la puissance d’un poêle à bois ? Fonte ou acier : quel revêtement choisir ? Étape par étape, nous vous aidons dans votre choix de poêle à bois.
 

Choisir un poêle à bois : nos conseils

 
Vous êtes sur le point de choisir votre poêle à bois ? Votre projet est déjà bien avancé, mais il vous reste à choisir le bon modèle. Vous vous demandez quels critères sont les plus importants ? Puissance, rendement, autonomie, économie d’énergie, dimension, volume de chauffe : que faut-il privilégier ? Voici nos conseils et nos astuces pour choisir sans hésitation le poêle à bois adapté à vos priorités.

Pourquoi choisir un poêle à bois labellisé Flamme Verte ?

 
Chaque poêle à bois est classé selon sa performance environnementale, symbolisée par un nombre d’étoiles. Plus le nombre d’étoiles est important, meilleure est la performance. Les modèles notés 6 étoiles ou plus peuvent obtenir le label « Flamme Verte »,  garantissant la haute performance énergétique du poêle à bois et le respect des normes environnementales en vigueur. Ce label ouvre également droit à un certain nombre de coups de pouce financiers comme :
Le CITE (Crédit d'Impôt à la Transition Énergétique), une réduction de l’impôt sur le revenu dans le cadre de travaux d’amélioration énergétique réalisés par un professionnel qualifié RGE (Reconnus Garant de l'Environnement) dans l’habitation principale, sans conditions de ressources.
L’Éco-prêt à taux zéro, cumulable avec le CITE, sans condition de ressources.
La TVA à taux réduit.
Les aides locales telles que les primes de L’ANAH.

Comment choisir son poêle à bois ?

 
Étape 1 : On évalue ses besoins
Si le poêle à bois est destiné à devenir le chauffage principal, le choix se portera sur un poêle à combustion améliorée (turbo) ou un poêle à double combustion.
Pour un chauffage d’appoint ou ponctuel, la meilleure option reste le poêle à bûches.
 
Étape 2 : On examine la puissance de chauffe
On estime à 100 W/m² ou 0.4k/m3, la puissance nécessaire pour chauffer un logement normalement isolé et 60 W/m² ou 0.24 k/m3 pour un logement très bien isolé.
 
Étape 3 : On juge le rendement et l’autonomie
Le  rendement est le rapport entre l’énergie produite et l’énergie consommée. Plus le rendement est important moins la perte d’énergie est élevée. En clair, un poêle à haut
rendement consomme moins de bois. Le rendement est jugé efficace à partir de 70%.
Selon les modèles, l’autonomie d’un poêle à bois peut aller de quelques heures à quelques jours.

Choisir son poêle à bois selon sa taille et ses matériaux

 
Étape 1 : On estime la taille du foyer au plus juste
De la taille du foyer dépendent la chaleur et l’autonomie du poêle à bois. Le foyer doit être choisi en fonction du volume de la pièce à chauffer. Trop grand, le foyer risque d’être sous utilisé et par conséquent de ne pas donner son meilleur rendement en termes de combustion, d’encrassement, voire de pollution.
 
Étape 2 : On compare les qualités des briques réfractaires
Les briques réfractaires peuvent être notamment en vermiculite,  en chamotte, en fonte… Chacune présente des performances particulières au niveau de la montée en température, de l’isolation et de l’inertie.  
 
Étape 3 : On opte pour l’habillage fonte ou acier
En fonction du style et de l’utilisation dédiée, certains poêles à bois utilisent un habillage en fonte, d’autres en acier. La fonte présente une excellente inertie, mais se révèle lourde. L’acier est plus léger, mais moins performant.

Quels sont les meilleurs produits pour votre poêle à bois ?

 
L’extracteur de fumées, à placer sur la cheminée pour obtenir le tirage nécessaire tout le long du conduit de fumée.
La plaque de sol pour poêle à bois, assure la protection des sols (parquets, sols et vinyles) contre les risques d'incendie. Disponible en verre trempé ou en acier, elle peut être de forme ronde, carrée, rectangulaire, demi-lune…
La protection murale, unie ou imprimée permet de protéger le mur du rayonnement du poêle à bois et de son tuyau. Cette paroi en acier de 3cm d’épaisseur est doublée d'un isolant thermique. Ventilée à l'arrière, elle préserve le mur du risque d'incendie et de jaunissement.

Découvrez également toute notre gamme de poêles à bois.