Imprimer

Comment bien isoler des portes et des fenêtres ?

L’amélioration du confort thermique de la maison et la réalisation d’économies d’énergie passe, très souvent, par l’isolation parfaite des portes et des fenêtres. Outre le double vitrage, le rideau isolant ou le boudin de porte, d’autres solutions existent pour calfeutrer efficacement et durablement les différentes ouvertures de la maison. Gardez la tête froide et découvrez comment faire monter la température !


Isolation des portes et des fenêtres : nos conseils pour bien les calfeutrer


20 % des pertes de chaleur d’une habitation se font par des fenêtres et des portes mal isolées. Portes, fenêtres, vitres : pour éviter que les « jours » au ras du sol ou dans les encadrements vous pompent l’air, de nombreuses solutions s’offrent à vous. N’attendez plus pour faire des économies d’énergie : du calfeutrage des portes à l’isolation des fenêtres, des joints aux rideaux isolants, découvrez les différentes techniques pour bien isoler les portes et les fenêtres.

Quelles sont les différentes techniques pour calfeutrer une porte ?


Technique 1 : le bourrelet en mousse à clouer
Idéal pour les espaces à combler jusqu’à 2 mm, ce type de joint se pose sur l’ouvrant, sur le côté de la porte pour remplir l’espace vide avec le dormant.
   
Technique 2 : le joint adhésif en mousse de polyuréthane
C’est l’un des joints parmi les moins onéreux et les moins résistants. Il comble les espaces entre 1 et 5 mm. Posé sur l'encadrement, il se place au fond de la feuillure.

Technique 3 : le joint adhésif en profil V
Comme le joint précédent, il se pose dans la feuillure du dormant de la porte. Il peut combler les espaces entre 1 et 6 mm et se distingue par 2 faces formant un V, dont l’une est adhésive.

Technique 4 : le joint métallique
C’est le joint le plus cher et le plus durable à poser sur le dormant. Il se compose de 2 parties : une pré-percée qui se fixe avec des clous, et une autre qui se soulève pour combler les espaces vides, entre 1 à 6 mm. Ce type de joint se pose sur le dormant.
Technique 5 : le joint silicone
Adapté aux espaces à combler au-delà de 5 mm, le joint silicone est l’un des joints les plus durables. Pâte distribuée avec un pistolet sur le dormant, le joint silicone se loge dans la feuillure pour remplir parfaitement les interstices.

Pourquoi isoler les portes et les fenêtres ?


Il n’est jamais agréable de ressentir un petit courant d’air dans la maison. 10 à 15 % des déperditions thermiques proviennent des ouvertures de la maison telles que les fenêtres, les portes, mais aussi les combles et les murs. Les fenêtres anciennes et le simple vitrage sont, dans la majorité des cas, une véritable source d’inconfort. Si vivre au grand air est bon pour la santé, bien isoler son habitation vous permettra quand même de réaliser de sérieuses économies : une déperdition de la chaleur augmentera de 10 à 25 % votre facture d’énergie. Bien calfeutrer les portes et les fenêtres de sa maison améliore également votre confort acoustique et vous permet de lutter contre les nuisances sonores. Si le remplacement d’une fenêtre ou d’une porte en double vitrage n’est pas possible, d’autres solutions existent pour isoler les menuiseries, telles que le calfeutrage ou le survitrage.

Les différentes astuces pour bien isoler les fenêtres


Astuce 1 : Les joints de calfeutrage
Joint en silicone, joint en caoutchouc, joint métallique ou joint adhésif en mousse, pour un calfeutrage efficace, il existe différents modèles d’épaisseurs variables. Peu onéreux, ils nécessitent d’être changés tous les deux ans.

Astuce 2 : Le film isolant
Économique et simple à poser, le film isolant lutte à la fois contre la chaleur, les rayons UV et le froid. Translucide, il se colle directement sur le vitrage intérieur.

Astuce 3 : Le film de survitrage
Le film de survitrage isole de façon optimale une fenêtre ancienne ou à simple vitrage à condition que l’encadrement soit en bon état.

Astuce 4 : Les rideaux isolants ou les volets roulants
Réalisés à partir d’un tissu thermique, les rideaux isolants intérieurs s’accrochent sur les rideaux existants et suppriment les ponts thermiques. Plus onéreux, les volets roulants s’installent à l’extérieur et coupent très efficacement les entrées d’air froid.

Quels sont les meilleurs isolants ?


Parmi les différents systèmes d’isolation portes, fenêtres et tuyauteries, le joint métallique s’adapte à tous types de fenêtres : fenêtre à guillotine, œil de bœuf ou fenêtre à la française à deux vantaux. Sur les portes, le joint métallique se pose de la même façon, que ce soit des portes à un ou plusieurs battants.

Idéal pour les combles, le volet roulant, conserve 95 % de la chaleur. En été comme en hiver, ses lames en aluminium très résistantes protègent à la fois du froid et de la chaleur. Il atténue également les bruits d’impacts de pluie.
Découvrez nos autres conseils sur le thème de l'isolation :
Materiaux et menuiserie
Comment isoler un mur par l'interieur ?
Voir le conseil
Materiaux et menuiserie
Dossier spécial isolation thermique
Voir le conseil