Comment peindre un plafond ?

Comment peindre un plafond ? Vos plafonds jaunissent et vous projetez de les rafraîchir ? Acrylique ou glycéro, mate ou satiné : quel type de peinture privilégier ? Pinceau, rouleau, brosse à rechampir : quel équipement préférer ? BricoMarché vous guide étape après étape dans vos travaux de peinture.
 

Comment peindre son plafond ?

 
Dégâts des eaux, infiltration, marques de vétusté : vos plafonds vieillissent en laissant apparaitre des traces, des taches voire des auréoles. Donnez-leur un bon coup d’éclat en les repeignant ! Vous avez pris la décision de retrousser vos manches et de peindre vos vieux plafonds ? Pour vous aider dans vos choix, nous vous indiquons comment sélectionner la peinture la mieux adaptée à votre projet, avec quoi l’appliquer et comment obtenir le meilleur rendu sans laisser de traces !

Comment peindre un plafond : les grandes étapes

 
Etape 1 : On prépare le plafond
Après avoir protégé votre pièce avec une bâche, commencez par nettoyer votre plafond à la brosse ou à l’éponge afin d’éliminer la poussière. Laissez sécher pendant 24 heures pour que la peinture ne cloque pas par la suite. Le cas échéant, grattez les écailles puis lissez les imperfections et comblez les trous avec de l'enduit de rebouchage. Si besoin, poncez la première couche avec du papier de verre.
 
Etape 2 : On choisit la peinture et l’équipement
Optez pour une peinture spéciale pour plafond, conçue pour éviter les gouttes et limiter les traces. Choisissez un rouleau, un pinceau-brosse rond et un pinceau plat pour les bordures.
 
Etape 3 : On commence par les angles et les bordures
À l’aide d’un pinceau ou d’une brosse ronde, attaquez-vous aux angles et aux bordures ainsi qu’aux zones difficiles d'accès (arrière de tuyaux, moulures…). Ensuite, vous pouvez passer au rouleau. Peignez bande par bande et croisez. Ne repassez pas sur les zones déjà sèches, au risque de laisser des marques.

Pourquoi peindre un plafond avec une peinture monocouche ?

 
Pollution extérieure, fumée de cigarette, vapeurs grasses… avec le temps, les plafonds se ternissent. Une couche de peinture va leur permettre de retrouver tout leur éclat. Mais pas n’importe laquelle ! La peinture mate masque bien les irrégularités alors que la peinture satinée est vivement conseillée dans les pièces humides.
Généralement, le blanc et ses multiples variations sont choisis pour illuminer les plafonds. Facile à associer, le blanc donne aussi une sensation de volume et de hauteur.
Question timing, gardez en tête que pour garantir le succès de votre projet, vous ne devez pas interrompre votre travail de peinture. Pour ne pas prendre le risque de voir apparaître des marques de reprise, prévoyez suffisamment de temps pour peindre votre plafond en une seule fois. Vous aurez le temps de faire une pause entre les deux couches.

Comment peindre un plafond avec une sous-couche ?

 
Etape 1
: On pose la sous-couche
Appliquez une couche de fond, ou couche d’apprêt, pour uniformiser le plafond et éviter que la couche de finition ne soit aspirée. Vous limitez ainsi le risque d’apparition de marques. Avant de passer la deuxième couche, prévoyez de laisser sécher parfaitement la sous-couche sous peine de créer des traces.
 
Etape 2 : On opte pour une peinture adaptée à la sous-couche
Que votre préférence aille à la peinture acrylique ou à la peinture glycéro, soyez vigilant : la peinture acrylique ne s'utilise que sur une sous-couche acrylique tandis que la peinture glycéro ne s’applique que sur une sous-couche glycéro.
 
Etape 3 : On attend le bon moment pour peindre son plafond
Trop chaude ou trop froide, la température dans le logement peut devenir votre ennemie. En dessous de 10 °C, la peinture sèchera difficilement. Au-dessus de 30 °C, elle sèchera si vite que votre rouleau laissera des traces. Pour les mêmes raisons, évitez les courants d’air.

Quels produits peuvent vous aider à peindre votre plafond ?


L’échafaudage : alternative aux échelles et aux marchepieds, l’échafaudage peut se révéler un allié précieux si votre plafond est de grande taille ou à fortiori si vous projetez de repeindre tous les plafonds de votre logement.

Le white spirit : incontournable pour nettoyer les pinceaux et les bacs à peinture, le white spirit peut aussi servir de diluant.

Le pinceau rond : indispensable pour atteindre les parties difficiles d'accès. Il convient parfaitement à la peinture des angles, des corniches et des moulures. Disponible en différents diamètres et différentes qualités, il s’adapte à la peinture à l’eau, la peinture à l’huile, la laque ou la lasure.

Découvrez également toute notre gamme dédiée à la peinture et à la droguerie.
Découvrez nos autres conseils dédiées à la peinture :
Peinture et droguerie
Comment utiliser un pistolet à peinture ?
Voir le conseil
Peinture et droguerie
Comment ranger des pinceaux de peinture ?
Voir le conseil
Peinture et droguerie
Comment connaitre la quantité de peinture restante ?
Voir le conseil
Peinture et droguerie
Gamme de peinture intérieure Nuance
Voir le conseil
Peinture et droguerie
Gamme de peinture multi supports Nuance
Voir le conseil