Nos guides d'achats
vous conseiller, c'est notre métier
Prime BricoEnergie prime brico énergie : jusqu'à 75 % d'économies Simuler votre prime


Aménager ses combles : les questions à se poser

Les bonnes questions à se poser avant d'aménager ses combles

Vous désirez exploiter votre grenier pour gagner de l'espace ? Avant de vous lancer, posez-vous les bonnes questions, histoire d'éviter les ratés de dernière minute...

Les questions de faisabilité

Mes combles sont-ils exploitables ?

Commencez par observer votre toiture. Plus elle est pentue, plus le grenier représente un volume important. Ensuite, aventurez-vous dans les combles et prenez-y des mesures. La surface est considérée comme habitable à compter d'1,80 m de hauteur. Comptez la pose d'un doublage thermique, qui diminue la hauteur de 20 cm. Le renforcement du plancher augmente quant à lui l'épaisseur du sol, de 5 à 10 cm.

 

 

Quel type de pièce y intégrer ?

Dressing, chambre ou salle de bain ? Le choix du type de pièces et leur nombre dépend de l'espace dégagé (cf. tableau). Il est possible d'aménager une mezzanine, un coin bureau ou couchage dans les surfaces dont la hauteur sous plafond est comprise entre 1,20 et 1,80 m. Si vos combles sont plus bas, vous pouvez tout de même les mettre à profit en déposant le plafond du dernier étage, ce qui aura le mérite d'augmenter le volume des pièces situées en-dessous.

Aménagements possibles

Surface

Pièce à aménager

< 10 m²

1 chambre

 

 

> 15 m²

2 petites chambres

 

 

> 20 m²

2 chambres

1 grande chambre

 

> 30 m²

2 chambres

3 chambres

Salle de bains

> 50 m²

3 chambres

Salle de bains

Dressing

 

Comment dessiner ses plans ?

Pour avoir les idées claires, faites un croquis. L'emplacement de l’escalier y est primordial, car il détermine l'aménagement du dernier étage et des combles.

Si vous voulez créer plusieurs pièces sans perdre d'espace, installez l'escalier au centre de la surface. Si vous n'aménagez qu'une pièce, ou plusieurs pièces en enfilade, vous pouvez placer l'escalier sur un côté.

L'objectif, ensuite, est de limiter les travaux de démolition et de peinture à l'étage du dessous. Pour ce faire, le plus simple est de condamner une petite pièce, où sera installé l'escalier.

exemple de plan  pour aménager les combles ou le grenier

Où installer l'escalier ?

Pour faire passer l'escalier, il faut créer une ouverture (trémie), en sectionnant une partie porteuse du plancher des combles. Il s'avère alors essentiel de reporter correctement les charges, en installant des poutres de renfort. La procédure est simple si vous posez l'escalier dans le sens des poutres (une seule poutre de renfort, cf. schéma). En revanche, si l'escalier est posé perpendiculairement aux poutres de renfort, prévoyez des poutres de renfort plus longues, et faites appel à un professionnel pour la pose.

où placer l'escalier pour accéder au grenier ou au combles aménagés

Que faire de la charpente ?

Bien souvent, les combles sont occupés par des boiseries, destinées à bien maintenir la toiture. Si l'espace dégagé reste suffisant, pas besoin d'entreprendre des travaux. Le cas contraire, il est toujours possible de modifier le tracé de cette charpente pour gagner de l'espace. Mais, hors de question de réaliser les travaux vous-même ! Faites appel à un charpentier ou à un bureau d'étude, seuls professionnels.

Le plancher est-il assez solide ?

Le plancher du grenier n'est pas fait pour supporter de lourdes charges. Avant d'aménager le reste des combles, vous devez donc le renforcer. Béton, bois, métal : les matériaux sont variés. Ces travaux ont certes un coût, mais ils s'avèrent nécessaires.

A ne pas oublier

Dois-je déclarer mes travaux ?

Avant d'entreprendre tous travaux, vous devez en demander l'autorisation à la mairie. Si la surface créée est inférieure à 20m2, remplissez une « déclaration préalable » (un mois d'instruction). Un permis de construire est nécessaire pour une surface supérieure à 20m2. Sachez que votre demande peut être refusée, par exemple si vous dépassez le coefficient d'occupation des sols, ou si vous êtes voisin d'un édifice historique. L'Architecte des bâtiments de France (ABF) peut interdire la modification de la toiture ou imposer certaines techniques. Face à un refus ou à une liste d'exigences, ne vous obstinez pas : vous pourriez être contraint de remettre votre toiture en état !

Quelles formalités en fin de travaux ?

Une fois les combles aménagés, la surface habitable de votre maison est revue à la hausse. Par conséquent, il est impératif de déclarer cette nouvelle surface au Trésor Public, pour qu'il recalcule vos impôts locaux. Si vous ne déclarez pas, la régularisation intervient de toute façon lors de la vente de votre maison.

Dois-je faire appel à un architecte ?

Vous en avez l'obligation si et seulement si la surface hors œuvre finale dépasse 170 m2. Bien entendu, même si la surface est plus petite, vous pouvez toujours demander l'aide d'un architecte pour vous conseiller.

Dois-je souscrire une assurance ?

Vous en avez l'obligation ! Plus encore, il serait maladroit de s'en passer, car une assurance « dommage ouvrage » vous préfinance vite en cas de sinistre ou de travaux de réparation. Hélas, certains particuliers ne s'assurent pas, et ce pour des raisons financières. Le prix d'une assurance représente en effet 3 à 6% du coût des travaux.

je supprime mon compte

êtes-vous sûr de vouloir supprimer ce compte ? Toutes vos informations seront effacées

supprimer

je supprime mon compte

Votre compte a bien été suppriméà bientôt en magasin

l'email est invalid

je contacte le sav

sav_form

Par téléphone au :

01 42 70 70 00 ou 0820 240 240

Par message :